Semaine prévention Diabète

LAssociation Française des Diabétiques a publié son communiqué de presse concernant la semaine de prévention du diabète.

Elle aura lieu du 6 au 13 juin 2015. 

 

« Parce que le diabète est un problème de santé publique qui ne cesse de s’aggraver, la Fédération Française des Diabétiques appelle à la mobilisation générale dans toutes les villes et villages de France, du 6 au 13 juin 2015.

LA MISSION : Informer sur les facteurs favorisant l’apparition du diabète et les façons de les prévenir, sensibiliser à la gravité de ses possibles complications et lutter contre la « banalisation » du diabète dans les esprits.

L’OBJECTIF : Inciter le plus de français possible à rejoindre les rangs de la mobilisation générale contre le diabète en s’engageant dans une opération « dépistage » d’envergure nationale. Un taux de prévalence de 2,6% en 2000, de 3,95% en 2006 et de 4,4% en 2009 : qui arrêtera la progression du diabète sur notre territoire ?

Le diabète ne cesse de progresser. Cette spectaculaire augmentation de la prévalence doit être enrayée mais la tâche est complexe puisqu’en dépit des nombreux messages d’information et de prévention diffusés ces dernières années, l’épidémie croît : ainsi en 2009, on atteignait, avec 7 ans d’avance, les 3,5 millions de patients diabétiques recensés, un chiffre initialement prévu pour 2016, selon toutes les projections ! Le diabète est donc une menace sous-estimée.

Le diabète : une menace sous-estimée, 1ère cause d’amputation en France !

Les deux principaux types de diabète sont les diabètes de type 1 et 2. Ce sont des maladies différentes, mais elles sont toutes les deux caractérisées par un excès de sucre dans le sang. L’hérédité est la 1ère cause du diabète de type 2 !

Celui-ci, qui représente 90% des personnes diabétiques, a pour autres causes principales le surpoids, l’obésité, une mauvaise alimentation, la sédentarité et une activité physique trop faible.
Le diabète doit être pris au sérieux et traité efficacement. En effet, les hyperglycémies répétées entraînent, à long terme, une altération des nerfs et des vaisseaux sanguins présents dans tout le corps. Ces complications du diabète peuvent se traduire par une déficience visuelle jusqu’à la cécité, des atteintes des pieds pouvant conduite à des amputations, des infarctus, des accidents vasculaires cérébraux, une insuffisance rénale et des troubles de l’érection.

Or 700 000 diabétiques s’ignorent dans notre pays : il est donc urgent de tous se mobiliser ! Aussi des pré-diabétiques : ces futurs malades qui ont tout à gagner à se faire dépister !

Mais il est possible d’agir ! Lorsqu’il y a des antécédents dans la famille, la glycémie doit être surveillée de près. Si son taux révèle un pré-diabète, il faut la vérifier tous les ans et appliquer les règles hygiéno-diététiques données par le médecin pour l’équilibrer au mieux. D’autres marqueurs peuvent alerter sur la présence d’un pré-diabète comme les troubles du cholestérol, des triglycérides et les problèmes d’hypertension qui, associés au surpoids, forment un cocktail pré-diabète des plus efficaces ! La détection et la surveillance de ces « points d’appel » permet, sinon de l’éviter, du moins de repousser l’apparition du diabète de type 2.

Un test conçu avec le concours de professionnels de santé

Chaque association locale de la Fédération animera sa propre campagne d’incitation au dépistage, à l’aide d’un kit de « mobilisation générale » contenant notamment des brochures de test à destination des visiteurs : ces questionnaires permettront à chaque visiteur d’évaluer ses risques d’être porteur d’un diabète ou d’être en situation de pré-diabète à partir de cinq questions clés.

L’objectif final est d’orienter les personnes dont le test laisserait supposer l’éventuelle présence d’un risque de diabète, vers un professionnel de santé qui pourra infirmer ou confirmer le diagnostic.

Le programme

Un lancement en fanfare à DIJON, place François Rude, à 10 h, le samedi 6 juin. Avec les Trompettes Dijonnaises.

La présence d’équipes de bénévoles durant ces 8 jours sur les sites suivants: Nos événements en région : pour la Côte d’Or : Un simple questionnaire test à remplir !
06-juin : Marché. Place François Rude 21000 DIJON – 07-juin : Marché Place Coluche 21300 CHENÔVE -08juin : Intermarché, 65 route de Dijon. 21500 MONTBARD -08 juin : Intermarché.37 Rue de Seurre. 21200 BEAUNE – 9 et 12 juin : Marché halles centrales. 21000 DIJON – 9 et 11 juin : Centre Commercial Belvédère 21240 TALANT – 10 juin Maison des Associations, 2 Rue des Corroyeurs. 21000 DIJON – 10-juin : Marché Place Général Viard 21301 MIREBEAU sur BEZE – 10 juin : SUPER U. 21150 VENAREY les LAUMES – 10 juin : Intermarché Chaussée de l’Europe 21400 CHATILLON sur SEINE – 11-juin Marché des GRESILLES Rue Henri Chrétien 21000 DIJON – 11-juin LEADER PRICE de CHAMPLON. 21140 SEMUR en AUXOIS – 12 et 13 juin Carrefour Avenue de Bourgogne 21800 QUETIGNY – 12et 13 juin CORA ZAC les Vignes Blanches 21220 PERRIGNY les DIJON, – 13-juin : Centre commercial. 21310 BELLENEUVE -13-juin Marché Place Monge 21210 SAULIEU – 13-juin : Super U. 21540 SOMBERNON. CONTACT LE MATIN OU message au 03 80 41 74 20: Josiane CORCELLE : 06 10 56 91 82

Ces manifestants, militants pour une vie sans diabète, seront les porte-voix de l’appel à la mobilisation et inciteront le public à se rapprocher des antennes locales de l’association et des professionnels de santé reconnus (pharmaciens, médecins généralistes …)

L’objectif final est d’orienter les personnes dont le test laisserait supposer l’éventualité d’un risque de diabète, vers un professionnel de santé qui pourra infirmer ou confirmer le diagnostic.
La métaphore militaire ? Un signe fort !

« Au quotidien, il n’est pas rare d’entendre des médecins demander à leurs patients d’être de « vrais petits soldats » pour combattre la maladie. Nous voulions exprimer la nécessité de défendre la population contre le fléau sanitaire que représente le diabète. Il y a urgence ! Il faut sensibiliser, mais aussi se battre sur le front du dépistage, lancer une dynamique de mobilisation nationale. Notre armée et ses symboles représentent l’engagement, le courage, la détermination face à la menace… Cette métaphore s’est donc imposée à nous rapidement, dans le plus grand respect de nos institutions militaires. Il n’est pas question ici d’avoir une approche triviale des codes de l’armée mais tout au contraire, de s’inspirer des belles valeurs qu’ils représentent, au premier rang desquelles la fraternité et la solidarité face au risque. » »

 

(Source)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *