Communiqué de presse du 24 avril 2019 – Le Club s’engage lors de la semaine européenne de la vaccination

AVEC « MON TERRITOIRE DE PRÉVENTION », LE CLUB ACTEURS DE LA PRÉVENTION S’ENGAGE LORS DE LA SEMAINE EUROPÉENNE DE LA VACCINATION

A l’occasion de la semaine européenne de la vaccination du 24 au 30 avril 2019, le Club Acteurs de la Prévention réaffirme son ambition de faire de la prévention une priorité et une réalité, de la politique de santé publique en France.

Au cœur de l’appel à candidatures « Mon Territoire de Prévention », le Club Acteurs de la Prévention entend alors renforcer le niveau de confiance et d’adhésion de la population envers la vaccination en mettant en lumière des initiatives de prévention qui ont incité à se faire vacciner et/ou à faire vacciner.

Selon l’OMS, la vaccination est l’un des moyens de prévention le plus efficace contre de nombreuses maladies infectieuses et de plus en plus contre plusieurs maladies chroniques provoquées par des agents infectieux. Lors de l’élaboration du projet « Mon Territoire de Prévention », les membres du groupe de travail du Club Acteurs de la Prévention ont pris l’engagement de placer la vaccination au cœur de l’appel à candidatures d’initiatives locales de prévention, aux côtés du dépistage et de la prévention du surpoids.

Grâce à ce geste de prévention, des millions de vies ont été sauvées et de nombreuses maladies sont éradiquées. Les membres du groupe de travail du Club ont donc voulu récompenser les initiatives de vaccination prises au niveau local, considérant que la vaccination est l’un des moyens de prévention le plus efficace.

C’est pourquoi, dans le cadre de l’appel à candidatures « Mon Territoire de Prévention », l’action initiée doit correspondre à l’une des trois thématiques suivantes pour pouvoir être retenue :

  • Le dépistage : améliorer l’accès aux dépistages, tels que les cancers, les maladies infectieuses (maladies sexuellement transmissibles), les maladies génétiques…
  • La prévention du surpoids, du diabète et l’obésité : lutter contre le diabète, prévenir les effets du surpoids et de l’obésité, augmenter la pratique de l’activité physique, faciliter l’accès à une alimentation équilibrée…
  • La vaccination : accompagner la politique vaccinale au niveau local (obligation vaccinale des enfants de moins de 24 mois), renforcer la couverture vaccinale, notamment la grippe, rechercher l’adhésion des professionnels de santé (du sanitaire et du médicosocial), lutter contre l’hésitation vaccinale, optimiser l’antibiothérapie responsable dans le cadre de la prévention des maladies infectieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *